En quête d'aventures

Dolomites, les Alpes italiennes en 5 jours

Road & Trek trip
dans les alpes italiennes

Au rythme
des virages

Mars 2018
Tout fraichement revenus d’un voyage entre lacs, montagnes et rivières, les Dolomites nous ont offerts leurs lots de surprise. Chaque virage était une nouvelle opportunité photographique : crêtes escarpées, cols enneigés, forêts au vert profond, lac au bleu lagon.
Voici nos conseils et coups de coeur.

De Paris : prendre l’avion pour Venise puis la route vers le Nord (A27) environ 2h pour être dans le coeur des Dolomites  ! 
Italien, Allemand, Anglais dans les zones touristiques
Beaucoup de routes bloquées en hiver/printemps, renseignez-vous au préalable !

nos coups de coeur dans les dolomites

  • Les montagnes, partout, tout le temps
  • Les Tre Cime, sous n’importe quel angle
  • La petite Eglise Saint Johann in Ranui, très photogénique avec sa crête de montagne en arrière plan
  • Le lac de Braies, qui était encore gelé à notre arrivée
  • Le lac de Carezza et son bleu lagon

01. Choisisser bien vos dates !

… Pas comme nous ! En fait à tout vous dire, notre premier ‘plan de route’ n’était pas du tout le même que la carte ci-dessus ! En effet, nous devions MONTER au Tre Cime et non les voir d’en bas :). La neige nous a joué des tours cette fois-ci (mi-mars). Cette année par exemple, les accès aux montagnes n’ouvraient qu’en… Juillet ! Donc ami(e)s baroudeurs, si vous voulez trekker, attendez l’été, ou équipez-vous.

02. Poser sa tente en mars !

Une question qui nous paraissait simple avant d’arriver dans les Dolomites. Dans nos têtes on imaginait se poser face au Tre Cime ou Cinque Torri. Sauf qu’on est en Mars et qu’il y a encore quelques dizaines de mètres de neige.
A savoir aussi que beaucoup de champ ou vallon sont privés, nous nous sommes gentille ment fait dégager (le coin était trop parfait de toute façon).
L’alternative que l’on a choisie fut la forêt : tranquille, avec des points d’eau, du bois sec et parfois une vue sympa !

 

En forêt

 Pas plus de 5°, les nuits sont fraiches et nos duvets 0-5° n’ont pas suffit !

1500 m d’altitude grand max !
Au niveau du lac Ghedina (la forêt au dessus) ;
Vers l’Eglise St. Johann du Ranui, dans la forêt derrière le refuge «  » > vue sur les Cinq Torri 😉



03. Lago di Braies et sa couche de glace !

Montagne en fond, lagon bleu turquoise en premier plan, c’est ce que vous offre le Lac de Braies. En Mars ce n’est pas tout à fait le même décor : la brume court sur les montagnes et le lac est gelé, on aperçoit même encore les terrains de curling dessinés à la surface !
Proche de la frontière Autrichienne, vous ne serez pas étonné d’entendre de l’allemand, et même de voir leur spécialité à la carte !
Il faut tout de même noter que c’est une zone très touristique, même en basse saison, l’entrée du lac est très prisée. Pour cela, on vous conseille d’atteindre la rive d’en face, où vous pourrez vous éloigner du brouhaha.

Entre deux nuits sous tente, on a choisit le confort de l’unique hôtel sur le Lac de Braies ( l’Hôtel Lago Di Braies). Le point positif c’est d’avoir des chambres ayant vues sur le Lac. Mais nous étions au 1er étage, pas la meilleure vue. L’hôtel est assez vieux et n’en vaut pas forcément le détour.  Nous avions aperçu des restes de ‘campements’ autour du Lac, donc si vous êtes ‘discrets’ je pense que cette option est finalement plus sympa !
La nuit pour deux avec diner et petit déjeuner est à 180€ !

04. Eglise st. johanN In RUANI !

Tout proche du parc naturel Puez Odle, cette petite église au coeur d’une étendue verte sera votre spot photo durant un petit moment. Sa petite taille est amplifiée d’une part par le fait qu’elle soit la seule bâtisse, mais aussi d’autre part grâce à la chaine de montagne en arrière plan qui la sublime. Et vu que la photographie ne reflète pas forcément la réalité, on vous avoue qu’il y a un parking juste à côté 😉 (oui nous pensions à la base qu’il fallait y accéder au cours d’une randonnée.. que nenni !).

05. Lago di Carezza !

Dans la province de Bolzano, des bois de sapin cachent un lac à l’eau transparente et au décor sauvage.
Entouré de barrières, il n’est normalement pas possible d’aller au bord du Lago Di Carezza. Cependant certains photographes ou curieux franchissent les limites, on vous conseille donc d’être discret et d’éviter juste le staff au niveau des ‘entrées’ clés du lac : c’est à dire proche des parkings.
Il est très simple d’accès grâce à ces fameux parkings : pas de gros dénivelé et de marches prévus pour le coup !

 Le parking est payant (côté montagne), mais il est possible de se garer sur les bas côtés aux alentours du lac (ce que nous avons fait). Attention cependant, nous n’étions pas en période estivale et il y avait déjà du monde !

Ajouter un commentaire

En quête d'aventures

Hello

Stan et Karèle, baroudeurs dans l’âme en quête de nouvelles aventures !

Pour nous suivre sur les réseaux : @van.staka

Ou nous écrire, si vous avez des envies de projet photo, de discuter, de prendre un godet  : contact@vanstaka.fr